Quels sont les signes avant-coureurs de la maladie de parkinson ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Des signes avant-coureurs. Contrairement à des idées reçues, largement répandues au sein de la population, le principal symptôme de la maladie de Parkinson n’est pas le tremblement et les personnes atteintes ne voient pas non plus leurs facultés mentales décliner.

Les premiers symptômes sont des signes moteurs qui surviennent en général au moins cinq ans après les premières lésions neuronales, affirme le professeur Damier. Des signes avant-coureurs peuvent se manifester, notamment des problèmes de constipation, un état dépressif ou encore une diminution des capacités olfactives. Ils ne sont toutefois pas spécifiques de la maladie de Parkinson. »

Quels sont les signes avant-coureur de la maladie de parkinson ?

Les 10 signes avant-coureurs à reconnaître

Il faut savoir que la maladie de Parkinson n’est pas seulement un trouble moteur. D’ailleurs, les symptômes qui semblent au premier abord ne pas avoir de rapport avec une pathologie nerveuse sont souvent les premiers à faire surface. Pour mettre en place rapidement une prise en charge adaptée, il est important de savoir reconnaître les symptômes précoces de la maladie de Parkinson.

Les dix signes avant-coureurs de la maladie de Parkinson sont les suivants : les tremblements, une écriture de plus en plus petite, des troubles du sommeil, des difficultés à bouger ou marcher, la constipation, une voix faible, la diminution de l’expression faciale, les étourdissements ou évanouissements, une posture de plus en plus courbée.

Isolés, ces symptômes ne traduisent pas obligatoirement la présence d’une pathologie. C’est leur accumulation qui doit vous entraîner à consulter un médecin pour qu’il envisage de procéder au diagnostic d’une éventuelle maladie de Parkinson.

Quels sont les signes précurseurs de la maladie de Parkinson ?

Les signes avant-coureurs de la maladie de Parkinson sont des signes fréquemment constatés et apparaissant avant les premiers symptômes typiques : la lenteur ou difficulté du mouvement, rigidité, et le tremblement. La découverte de ces signes repose donc sur la déclaration rétrospective de beaucoup de personnes atteintes par la maladie, ou sur celle de leurs proches.

La fatigabilité et la difficulté de concentration

Les signes les plus souvent constatés sont discrets ; il s’agit de fatigabilité et de difficulté à se concentrer ou d’une baisse de rendement dans la réalisation des tâches quotidiennes.

La dépression

En deuxième lieu, un signe souvent constaté (environ un quart des personnes malades) est la dépression. Les médecins en parlent comme d’une dépression inaugurale. Elle est clairement distincte de la dépression dite secondaire, car la personne ne sait pas encore à ce stade qu’elle est atteinte par la maladie.

Les autres signes avant-coureurs

La maladie de Parkinson est une maladie évolutive : avant même que n’apparaissent les premiers symptômes, plus de la moitié des neurones dopaminergiques ont déjà disparu par un processus progressif. Avant que le diagnostic ne soit posé, des signes avant-coureurs peuvent exister.

 Enfin, la micrographie (écriture de plus en plus petite) apparaît souvent avant les autres symptômes. Il s’agit d’un des symptômes propres à la maladie de Parkinson. Les personnes concernées ou l’entourage le remarquent rarement.


Lisez aussi:

Est-ce que la maladie de parkinson est mortelle ?

Hérédité: est-ce que la maladie de parkinson est héréditaire ?